mercredi 16 juillet 2014

« Nos étoiles contraires, John Green »





« Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C'est le début d'une magnifique histoire d'amour et d'amitié. »

Nos étoiles contraires par Green


  • Auteur: John Green
  • Titre original: The fault in our stars
  • Traducteur: Catherine Gibert
  • Editeur: Nathan
  • Thèmes et Genres: Amour, Cancer, Amitié, Voyage, Vie, Espoir, Young-Adult,...
  • Année de sortie: 2012


"La vie est belle, Hazel Grace."

"Dans ce monde,mec, ce n'est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal."





Mon avis: "On rit, on pleure et in en redemande!" voilà ce que dit Markus Zusak de ce livre et il résume parfaitement ce que je ressens. L'histoire aborde un sujet délicat: le cancer. J'avais peur d'avoir dans les mains un roman qui embellisse la maladie, qui rend les choses plus belles. Je voulais que John Green décrive cette maladie telle qu'elle l'est réellement et pour ma plus grand joie il l'a fait, bien sur les choses sont quand même un peu mieux que dans la réalité mais au moins il montre toutes les facettes du cancer. L'histoire repose sur une base simple: une romance au cœur d'un drame mais John Green et sa talentueuse plume transforment cette histoire, au départ simple, en véritable chef-d'œuvre. Les personnages sont tous unique: Gus, derrière ses airs de clown et de tombeur , cache une grand sensibilité. Augustus Waters a changé la vie d'Hazel et sa façon de voir les choses. Hazel m'a beaucoup plu, elle a un truc de spécial, je ne saurais dire quoi mais elle sensible, forte et elle se bat pour la vie. Le père d'Haze m'a touchée et j'ai trouvé très beau le fait qu'il pleure. Je n'oublie bien sur pas Isaac, qui n'a pas beaucoup été présent mais il m'a énormément plu et touchée. Ce que j'ai trouvé formidable dans l'attitude des personnages, c'est que, pour certains, ils sont sur de mourir un jour ou l'autre mais cela ne les empêche pas de vivre au sens propre de terme. Il y a une citation d'Oscar Wilde que me vient à l'esprit: "Vivre est la chose la plus rare au monde, la plupart des gens se contente d'exister." Malgré leur handicape, Hazel, Gus et Isaac Vivent et leur amitié est grand, belle et je trouve ça magique. Je suis passée par beaucoup d'émotions mais j'ai surtout rit et pleurer (ce n'est pas vraiment des émotions mais on va faire comme si). J'ai rit et été heureuse, les sorties d'Augustus Waters sont juste mémorables! J'en rit encore ! J'ai aussi pas mal pleuré, et oui, la maladie n'est pas vraiment synonyme de bonnes nouvelles...  Mais quoi qu'il en soit, qu'on rie ou qu'on pleure, c'est un roman remplit de vie , d'amour et d'amitié qui nous donne envie de se battre pour ce que l'ont veut. Comme Hazel et Augustus. Comme Isaac et la mère d'Hazel. Comme tous les personnages de se roman.












8 commentaires:

  1. Faut que je lise ce livre pour ensuite tenter le film ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas !! Il en vaut la peine :)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé le livre, même si je n'ai pas été autant emballée que la plupart des autres lecteurs. J'ai quand même très hâte de voir le film !

    RépondreSupprimer
  3. Un roman fantastique ❤ Il faut que je le relise avant la sortie du film!

    RépondreSupprimer
  4. Malheureusement ce livre n'a pas été un coup de cœur pour moi et je dois dire que j'ai préféré le film...

    RépondreSupprimer