vendredi 30 janvier 2015

Je serai poète et toi poésie... [4]



Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau " Je serai poète et toi poésie".
Je rappelle le principe: chaque vendredi je vous ferai découvrir à travers cet article un poème que j'aime particulièrement  !
Bonne découverte !
 
 

Jamais

Jamais, avez-vous dit, tandis qu'autour de nous
Résonnait de Schubert la plaintive musique ;
Jamais, avez-vous dit, tandis que, malgré vous,
Brillait de vos grands yeux l'azur mélancolique.

Jamais, répétiez-vous, pâle et d'un air si doux
Qu'on eût cru voir sourire une médaille antique.
Mais des trésors secrets l'instinct fier et pudique
Vous couvrit de rougeur, comme un voile jaloux.

Quel mot vous prononcez, marquise, et quel dommage !
Hélas ! je ne voyais ni ce charmant visage,
Ni ce divin sourire, en vous parlant d'aimer.

Vos yeux bleus sont moins doux que votre âme n'est belle.
Même en les regardant, je ne regrettais qu'elle,
Et de voir dans sa fleur un tel cœur se fermer.
 
                                                     Alfred de Musset
 
 
Un poème découvert par hasard chez une amie...
 Mais je suis heureuse de cette découverte...
 
Qu'en pensez-vous ?

1 commentaire:

  1. Quel beau poème! Je ne connaissais pas mais j'aime énormément, je vais le noter quelque part :D

    RépondreSupprimer