vendredi 2 octobre 2015

Je serai poète et toi poésie...

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau " Je serai poète et toi poésie". 
Je rappelle le principe: chaque vendredi je vous ferai découvrir à travers cet article un poème que j'aime particulièrement  !
Bonne découverte !


L'ombre aux soupirs

Sommeil léger, petite hélice,
Petite, tiède, cœur à l’air.
L’amour de prestidigitateur,
Ciel lourd des mains, éclairs des veines,

Courant dans la rue sans couleurs,
Pris dans sa traîne de pavés,
Il lâche le dernier oiseau
De son auréole d’hier 
Dans chaque puits, un seul serpent.

Autant rêver d’ouvrir les portes de la mer.

                                                  Paul Eluard

Je risque de vous présenter pas mal de poèmes de Paul Eluard, je viens d'acheter son recueil de poèmes: Capitale de la douleur et autant vous dire qu'il y a très peu de poème que je n'aime pas !

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce poème (en même temps je n'ai jamais lu de recueil d'Eluard) et j'aime beaucoup, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien ! Je suis contente que tu aies aimé :))

      Supprimer
  2. J'aime bien Paul Eluard mais je ne pense pas que cette poésie soit ma préféré (même si elle reste très belle).

    RépondreSupprimer
  3. Décidément j'aime beaucoup les poèmes que tu choisis !

    RépondreSupprimer