samedi 19 avril 2014

« La bicyclette bleue T1, Régine Deforges »

La Bicyclette bleue, tome 1 par Deforges « Août touchait à sa fin. Léa, la deuxième fille de Pierre Delmas, qui venait d'avoir dix-sept ans, les yeux mi-clos, assise sur la pierre encore chaude du petit mur de la terrasse de Montillac, tournée vers la plaine d'où montait certains jours l'odeur marine des pins, balançait ses jambes nues et bronzées, aux pieds chaussés de bazardaises rayées. Le bonheur de Léa semble aussi certain que l'est sa beauté. Emmitouflée dans la chaleur de cet été finissant, dans l'amour des siens et les révérences de ses prétendants, jouissant sans retenue de cette campagne bordelaise et du domaine de Montillac dont son père est le propriétaire, elle mène une vie radieuse qui s'annonce pleine de promesses. Habillée en robe légère, oisive, elle s'enivre de cette nature odorante avec cette langueur que confère l'insouciance, prête à succomber aux jeux de l'amour. Et rien ne semble exister sur cette terre qui puisse faire vaciller cet équilibre parfait. Rien si ce n'est que nous sommes en août 1939, que la France bascule dans le second conflit mondial et que l'harmonie cède bientôt la place au chaos. C'est alors, pour Léa, un plongeon dans une réalité qui va la pousser à choisir : se battre ou mourir. »
 
 
 
 
·         Auteur : Régine Deforges

·         Editeur : Edition Ramsay

·         Collection : Livre de Poche

·         Thèmes et Genres : Roman Historique, Seconde Guerre Mondiale, Résistance, Collaboration, Amour, Amitié,…

·         Année de sortie : 1981

 

 

« -Il mourront pour la liberté.

-          La liberté… où est la liberté quand on est mort ? »

 

« Rien est impossible. Il faut seulement un peu de courage. »

 


Mon avis : Premièrement «j’aime» lire les romans qui ont comme thème la seconde guerre mondiale. Ça me permet d’apprendre plus de choses sur cette période sombre de l’histoire, de la connaître. Léa Delmas est belle, les cheveux en bataille, un caractère bien trempé et aime voir qu’elle plait aux hommes. Elle ne veut pas entendre  parler de la guerre qui va éclater, elle est complètement absorber par les noces de Laurent D’Argilat et Camille, sa cousine. Elle ne tolère pas que Laurent se marie à une autre femme qu’elle. Mais au fur et à mesure du livre elle comprend, suite à un évènement, que la guerre est belle et bien présente et elle ne peut plus faire comme si elle n’existait pas. Elle se retrouve entrainée dans ce tourbillon infernal, elle perd des êtres cher à ces yeux. Ne vous fiez pas au titre, on pourrait croire que Léa s’amuse à faire des tours de campagne en bicyclette. Non ce n’est pas du tout ça, elle se sert de sa bicyclette bleue pour passer de la zone occupée à la zone libre. Elle a choisi entre se battre ou mourir. Elle est bien sûr «protégée» par François Tavernier, son amant. Cet homme est très charismatique et quand il est là, on se sent en sécurité. Ce livre est dur mais beau, triste mais en même temps joyeux, il est tout à la fois. Ce fut un véritable coup de cœur.
 









 
   
                                                     




 

 

 


2 commentaires:

  1. J'avais entendu parler une fois de ce livre, en très bien. Après ce deuxième avis très positif, je vais sans doute aller l'emprunter à la médiathèque !

    RépondreSupprimer